Aller au contenu principal

SPECTACLE MUSICAL : Heureusement qu'on ne meurt pas d'amour

  1. Accueil
  2. Agenda
  3. SPECTACLE MUSICAL : Heureusement qu'on ne meurt pas d'amour
Spectacle
03Mai 20h

Comment résister ? Elle est si belle ! C'est l'amour incarné. Un absolu qui s’offre à qui la désire. Elle ne choisit pas ses amants mais se laisse aimer. Elle est comme ces oiseaux de la mer qui ne chantent que dans les orages…
Dès le début, le spectateur devine le tragique dénouement. C’est justement de cette friction entre le désir de vivre et d'aimer, et la crainte de l'issue tragique, que naît l'action.
Cela nous libère, nous permet de nous identifier aux mouvements humains pour ce qu'ils sont et nous permet de mieux accepter la mort de notre protagoniste, parce que nous avons « vécu » avec lui. La musique, splendide et profondément bouleversante, fait vivre le tourbillon des sentiments.
Heureusement qu’on ne meurt pas d’amour !

Payant • Gratuit pour les élèves du Conservatoire

 

D’après l’Arlésienne d’Alphonse Daudet & Musique d’après les œuvres de Georges Bizet
Avec l'ensemble Agora et Anne Girouard, comédienne
Une mise en scène de Sébastien Davis

Les musiciens :
    • Catherine Puertolas, flûtes
    • Rémy Sauzedde, hautbois
    • Sandrine Pastor, clarinettes
    • Nicolas Cardoze, basson
    • David Pastor, cor
    • Sophie Bellanger, harpe

RESUME
Un dimanche soir, c’est le repas de noces : on va fiancer le jeune Jan, un très beau paysan de 20 ans, à une jeune femme. La fête bat son plein, quand un homme se présente à la porte et déclare sa liaison avec la promise. Des lettres prouvent tout. Un abîme s’ouvre soudain. Le vertige s’empare de tous les personnages. La mère se morfond pour son fils, dénonce les conventions qui empêchent le mariage, revendique les droits d’une femme et ceux d’une mère. Le Grand-Père figé dans une position toute commandée par l’honneur et la respectabilité sera inflexible. Jan se noie, dans le chagrin, le travail, la colère, l’amour. Qui est donc cette femme ? Qui est-elle vraiment ?

AVEC : 

Anne Girouard, comédienne Elle a été formée à l’ESAD à Paris puis à l’ENSATT à Lyon. Elle travaille depuis au théâtre, au cinéma et à la télévision.
Au théâtre elle a travaillé avec Anne-Laure Liégeois (Embouteillage, Dom Juan, Ca, L’Augmentation, Edouard II, La Duchesse de Malfi, Débrayage, Macbeth…), avec Brigitte Jaques-Wajeman (La bonne âme du Setchouan, Tartuffe), avec Jean Lacornerie (Monsieur de Pourceaugnac, Les Dames de la Halle), avec Nathalie Grauwin Le Bourgeon, Dans les bras de Courteline), Paul Golub (Neva), Philippe Faure (Le Jeu de l’amour et du hasard), Vincent Debost, Richard Brunel, Pierre Lambert, Arlette Téphany... 
Au cinéma elle a travaillé avec Charles Némès, Dominique Farrugia, Alain Corneau, Philippe Blasband, Gérard Krawczyk, Jean-Paul Lilienfeld, Michel Delgado, Didier Le Pêcheur, Isabelle Mergault, Hector Capello-Reyes, Stépan Archinard, François Prévot-Leygonie, Eric Lavaine, Marilou Berry et Philippe Guillard. 
A la télévision, elle s’est faite connaître, entre autres, en interprétant le rôle de la Reine Guenièvre dans la série Kaamelott (créée par Alexandre Astier), puis en jouant dans la série No limit produite par Luc Besson.
Elle accompagne l’ensemble Agora sur le spectacle Casse-Noisette en alternance avec Natalie Dessay.
Ensemble Agora Depuis 1998, l’ensemble Agora imagine des formes de concert alternatives.
Cette formation originale réunit six instrumentistes (flûte, hautbois, clarinette, basson, cor et harpe). Plusieurs orchestrateurs (Fabrice Pierre, Naoki Tsurusaki, Sergio Menozzi, Luca Antignani) ont créé un répertoire unique pour l’ensemble Agora : La boite à joujoux
et Children’s corner de Claude Debussy, Peer Gynt de Edvard Grieg, Jeux d’enfants de Bizet, Babar de Francis Poulenc, Roméo et Juliette de Prokoviev, 24 Préludes op.34 de Chostakovitch, Casse-Noisette de Tchaïkovski, etc. La variété des instruments utilisés, du
contrebasson au piccolo, multiplie la palette sonore des orchestrations.
Ensemble Agora - Heureusement qu'on ne meurt pas d'amour

TARIFS

Tarif normal : 10 €
Tarif réduit* : 7 €
Gratuit : élève du Conservatoire, jeune -16 ans

* Tarif réduit : Titulaires de minima sociaux, demandeurs d’emplois & étudiants.

 

Pour bénéficier du tarif réduit ou gratuit, un justificatif en cours de validité vous sera demandé.

Billetterie sur place : 1h00 avant la représentation
Placement libre

Mode de règlement : espèces, chèques ou carte bancaire

46.185345878423, 6.2433713711592

Auditorium d’Annemasse
Place du Jumelage
74100 ANNEMASSE